Le pare-soleil est un élément indispensable dans une voiture, mais certains sont plus sophistiqués que d'autres et nécessitent de nombreuses manipulations avant d'être aux normes exigées par la marque. L'Atelier pare-soleil à l'ESAT de Pierrevillers fabrique des pare-soleil électriques ou non, pour la marque Audi, en sous-traitance de l'Esat de Villers-la-Montagne. 

Etape par étape, la fabrication d'un pare-soleil électrique, un travail minutieux qui se doit d'être irréprochable.


IMG_0498 (2)

Sur plusieurs postes de préparations, les Travailleurs d'Esat assemblent les faisceaux électriques à l'aide d'un gabarit.

IMG_0499

IMG_0501

Sur un autre poste, les miroirs sont vérifiés un à un afin d'écarter tout défaut et sont rangés avec soin.

IMG_0503Chaque miroir est feutré sur deux bords afin d'éviter la réverbération.

 

IMG_0506Sur l'armature, l'insertion du faisceau lumineux demande beaucoup de minutie et d'attention. Ensuite, l'armature est posée dans une machine à graisser pour que le volet du pare-soleil coulisse bien.


IMG_0512

 

Ensuite chaque pare-soleil passe au test du système électrique.
IMG_0515

Le miroir est ensuite installé.


IMG_0516

Le pare-soleil est ensuite mis dans une machine, qui va alors mettre quelques points de colle avec précision afin d'éviter la vibration du miroir.


IMG_0517
Le pare-soleil est ensuite mis à sécher dans une roue de séchage. 

La dernière étape, est celle du test final qui permet de valider la fabrication. Un contrôle visuel avec vérification de tout ce qui a été monté. Lorsque le pare-soleil est validé, un point de couleur est apposé afin de donner une tracabilité de la chaine de montage. 


IMG_0519

Les pare-soleil sont ensuite conditionné par 39 pièces.

Mille pièces par jour sont fabriquées par une vingtaine d'ouvriers, Salvatore est le moniteur d'Atelier qui les encadre. C'est un atelier ou chacun est soigneux, méticuleux, conscient de l'importance de faire du "zéro-défaut" et qui nécessite un véritable savoir-faire.