Une centaine de personnes avaient répondu positivement à notre invitation, parents, travailleurs d'Esat, résidents du FAS étaient au rendez-vous ce vendredi pour aborder le sujet de la vie sexuelle et affective des personnes accueillies dans nos établissements. Monsieur Jacob, après le discours de bienvenue de Monsieur Jacoby, a posé les bases de la discussion en rappelant les droits de chacun ainsi que l'exercice des Droits et des Libertés individuelles de chacun.( code de l'action sociale article L-311-3)

DSCN1071

La vie affective et sexuelle des personnes accueillies dans nos établissements n'est pas un sujet facile à traiter. Le débat-réflexion de vendredi 23 mars a permis aux parents présents de s'interroger sur le sujet, chaque personne en a une perception différente selon sa personnalité, son éducation, son âge et le handicap de son enfant.

Aujourd'hui, les personnes handicapées demandent plus de liberté, il faut respecter leur volonté lorsque c'est possible. Mais pour cela, il faut un accompagnement, qui ne soit pas intrusif et qui respecte les droits des personnes accueillies sans pour cela être laxiste. La personne handicapée est un adulte à part entière, qui a des droits qu'il faut respecter. Chaque individu a besoin de contacts humains, d'interactions sociales, a des pensées et des sentiments. La personne handicapée n'est pas toujours capable d'exprimer ses besoins et ses émotions et il faut que les professionnels soient à l'écoute, l' aident à savoir ce qu'il veut, ce qu'il ressent, lui apportent un accompagnement et une oreille attentive.Pour que cela soit possible, il faut que les professionnels soient formés sur le sujet mais il faut aussi que les règles soient posées, dans une démarche éthique.

Un peu plus tard, Madame Bourgeois(directrice générale APEIVO) et Madame Jantzen (directrice adjointe à l'ESAT du Justaumont) ont lancé le débat avec les parents et les personnes handicapées présentes.

L'Association doit se positionner sur la manière de réagir et la meilleure des approches passe par la création d'une charte qui encadre la vie sexuelle des personnes accueillies dans nos établissements. Cette charte, nous allons l'élaborer ensemble, parents, professionnels accompagné de Monsieur Jacob. Les parents adhérents seront contactés prochainement par courrier pour s'inscrire au groupe de travail sur l'élaboration de la charte.

DSCN1072

La soirée s'est terminée par un buffet froid bien garni, les parents, résidents, administrateurs, et professionnels  ont pu ainsi partager un bon moment de convivialité. Ces rencontres entre parents sont toujours appréciées, c'est aussi l'occasion de se détendre et de discuter ensemble.

DSCN1073